Handicap : la Région sonne l’heure de la mobilisation générale

Handicap : la Région sonne l’heure de la mobilisation générale

© Michel Pérès

Un nouveau fonds de 4 millions d'euros est créé pour améliorer la qualité de vie quotidienne des personnes en situation de handicap.

« Nous voulons qu’Auvergne-Rhône-Alpes soit un modèle en Europe pour l’inclusion des personnes handicapées. Dès cette année, nous avons débloqué 4 M€ d’investissement pour que ce plan d’action inédit systématise l’action de la Région en faveur des personnes en situation de handicap » explique Laurent Wauquiez, le président d’Auvergne-Rhône-Alpes, lors de la présentation du plan régional du handicap en présence de la conseillère déléguée Sandrine Chaix.

Dès cette rentrée, un fonds de soutien aux initiatives en matière de handicap va être mis en place. Doté de 4 M€ d’investissement et de 1 M€ en fonctionnement, ce plan d’action régional a pour objectif de faire d’Auvergne-Rhône-Alpes un modèle et la Région la plus inclusive d’Europe en débloquant des moyens qui améliorent le quotidien des personnes en situation de handicap.
Voyages, transport, sport, études, loisirs, vie professionnelle, la Région appelle à la mobilisation de tous, allant au-delà de ses compétences définies par la Loi et prolongeant les efforts conséquents qu’elle fournit déjà pour rendre accessible les lycées publics et le ter, notamment dans les gares régionales et les rames de train.

La Région entend appuyer le développement des technologies, et du numérique en particulier, offrent des solutions nouvelles pour mieux compenser les handicaps :
Exemple : le robot lycéen a montré sa pertinence pour assurer une forme de présence au lycée pour des élèves empêchés. Dès cette année 15 premiers robots, en plus des 3 existants, seront déployés dans les départements d’Auvergne-Rhône-Alpes (12 000 € par robot). L’enseignement privé sera également concerné par ce plan d’investissement.
La Région accompagnera les startups, entreprises et associations qui investissent dans ces innovations. Quelques exemples de structures régionales présentes aux Rencontres Extraordinaires que la Région souhaite accompagner :

  • Wegoto : start-up iséroise qui propose aux collectivités territoriales de diagnostiquer l’accessibilité de leur voirie, de leurs bâtiments publics ou de leurs arrêts de transport en commun.
  • Handivoyage : installée dans le Beaujolais, première plateforme communautaire de locations et d’échanges de logements entre particuliers destinée exclusivement aux personnes porteuses d’un handicap moteur.
  • IguideU : application collaborative permettant de rendre accessible à des personnes aveugles ou malvoyantes la découverte sensorielle d’un lieu.


Le développement de la pratique du handisport et du sport adapté constitue également une priorité régionale , par le financement d’équipements et de fauteuils adaptés.
D’autres initiatives seront accompagnées en investissement sous forme d’appel à projets, ouverts à des cofinancements publics ou privés.

Mieux soutenir les associations de personnes handicapées

La Région financera l’acquisition par les associations de véhicules de transport adapté, de type 9 places. Un forfait de 5 000 € sera alloué pour un véhicule ordinaire, jusqu’à 10 000 € pour un véhicule nécessitant un aménagement particulier. Cette aide s’adressera aux petites associations qui ont un projet lié au handicap.

Soutenir le secteur économique protégé
La Région travaille sur la création d’un fonds de développement économique à destination des 197 ESAT de la Région, vecteurs d’emploi pour les personnes handicapées mais qui n’ont souvent pas les moyens de se moderniser. Ce fonds qui se distinguera des aides apportées par l’Agence régionale de santé doit leur permettre de se moderniser et se positionner sur de nouveaux marchés. A ce titre, la Région permettra aux ESAT d’agrandir leurs locaux et d’investir dans de nouvelles technologies, afin de permettre d’augmenter leurs capacités d’accueil.