Eurobois, le salon national de la filière bois ouvre ses portes pour 4 jours à Eurexpo

Eurobois, le salon national de la filière bois ouvre ses portes pour 4 jours à Eurexpo

© LT/RARA
Le gymnase Alice Milliat à Lyon, modèle de réussite des constructions en bois de grande hauteur primé lors du congrés Woodrise à Bordeaux.

Du 6 au 9 février, le salon de référence pour la filière bois en France depuis plus de 30 ans, sera à nouveau un véritable lieu d'échanges pour l'ensemble des acteurs nationaux et internationaux. Alors que le bois a le vent en poupe et que la filière recrute.

En Auvergne Rhône-Alpes, la forêt s’étend sur plus de 2,5 millions d’hectares soit 36 % du territoire. Outre un patrimoine naturel inestimable, elle génère une activité économique de poids, avec des débouchés nombreux, principalement dans la construction et le bois énergie.

"La filière compte plus 20 000 entreprises dans la région et 43 000 salariés. Elle génère un chiffre d'affaires de 6 milliards d'euros. C'est donc un domaine essentiel dans la région et en France, un domaine qu'il faut promouvoir et encourager", souligne Marinette Feuillade, déléguée générale chez Fibois Auvergne-Rhône-Alpes, la nouvelle entité née de la fusion en janvier dernier de FIBRA et Promobois Auvergne.

Ce n’est donc pas un hasard si le salon Eurobois se tient à Lyon et connaît un succès grandissant. Il accueillera près de 2 000 lycéens et étudiants parmi les quelques 23 000 visiteurs attendus, sur ses différents stands qui comptent près de 400 exposants venus de France entière et d’Europe.
Pour cette édition, il est organisé en 5 secteurs d’activités :

  • l'exploitation forestière et le bois énergie
  • les machines et équipements de la 1ère transformation
  • les machines et équipements de la 2ème transformation
  • les fournitures pour l'industrie du meuble et de l'agencement
  • le matériau bois

Le salon organisera également les trophées Eurobois, qui évoluent légèrement cette année. Outre la valorisation des innovations, le concours récompensera également les évolutions technologiques et les nouveautés de la filière.

La filière a le vent en poupe. La Région a adopté à l’unanimité un plan doté de 37 millions d’euros sur 5 ans pour vivifier la filière et l’aider à être compétitive à l’échelle européenne. Il s’articule autour de 4 axes : mieux mobiliser les bois de nos massifs, moderniser les entreprises, améliorer la logistique, renforcer l’innovation et enfin promouvoir la construction en bois local.
Le savoir-faire local est d’ailleurs récompensé : ainsi le gymnase Alice Milliat à Lyon et la Maison du Lac Volcanique du Bouchet se sont distingués lors du premier congrès mondial dédié aux immeubles bois de moyenne et grande hauteur Woodrise qui s’est tenu à Bordeaux en septembre dernier.

En Europe, aux États-Unis ou en Asie, des projets immobiliers de moyenne à grande hauteur en bois de 6 à 20 étages sortent de terre. À Saint-Étienne, un projet de tour en bois de 10 étages est en cours derrière la gare de Châteaucreux, tandis qu’à Grenoble le projet concerne un immeuble de logements de 9 étages avec bureaux et commerces sur rue dans le quartier Flaubert.

Retour en haut de page